Alice
Opéra national du Rhin

© Agathe Poupeney

Au début des années 1860, Lewis Carroll imaginait pour divertir la petite Alice Liddell un monde merveilleux et bien étrange, où le bon sens est illogique, les chats sont nihilistes, les chapeliers fous, les vers à soie opiomanes et les cartes à jouer des soldats aux ordres d’une reine de cœur tyrannique. Mises par écrit en 1865, Les Aventures d’Alice au pays des merveilles, suivies en 1871 par De l’autre côté du miroir, sont un immense succès populaire. Rapidement, tous les écoliers britanniques et leurs parents connaissent les incroyables péripéties vécues par la jeune Alice qui, pour tromper l’ennui d’un après-midi d’été, suit jusque dans son terrier un lapin blanc très pressé, affublé d’une redingote et d’une montre à gousset. De Walt Disney à Tim Burton, nombre d’artistes de toutes les disciplines ont puisé dans cet imaginaire foisonnant et sans limite. Sur une nouvelle partition de Philip Glass, compositeur majeur du minimalisme américain, les chorégraphes Amir Hosseinpour et Jonathan Lunn réinventent et s’approprient l’univers fantasmagorique imaginé par Lewis Carroll. Affranchis de la narration de l’histoire originelle, les danseurs du Ballet de l’OnR incarnent une nouvelle galerie de créatures et de personnages contemporains autour de l’actrice Sunnyi Melles.

Ballet d’après le roman de Lewis Carroll

Chorégraphie : Amir Hosseinpour & Jonathan Lunn
Musique originale : Philip Glass
Direction musicale : Karen Kamensek
Scénographie et costumes : Anne-Marie Legenstein
Lumières : Fabrice Kebour
Vidéo : David Haneke
Peintures : Robert Israel

Avec Alice, Lewis Carroll : Sunnyi Melles
et les danseurs et danseuses du Ballet de l’Opéra national du Rhin

Orchestre symphonique de Mulhouse

Réalisation : François Roussillon
91 mn